#4 En voiture Simone ! - Quiproquos Théâtre
50464
page-template-default,page,page-id-50464,edgt-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,vigor-ver-2.0, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

#4 EN VOITURE SIMONE !

Stage d’improvisation théâtrale

Inspiré du recueil de 32 textes pour automobile « Embouteillages » d’un collectif d’auteurs.

INFOS

Stage d’improvisation théâtrale

Intervenant : Charlotte Talbot

Nous allons créer un dispositif dans lequel les improvisateurs exploreront l’espace de jeu d’une voiture. La voiture comme terrain de jeu, à la fois comme source d’inspiration et de représentation. Improviser pour un à quatre personnes maximum, dans un espace confiné et ouvert sur l’extérieur. La voiture sera propice au coup de blues, au coup de fil, au coup de cœur et au coup de gueule.

L’épopée de Simone

L’objectif de l’équipe d’improvisateurs est de construire conjointement une épopée éphémère. Simone est notre personnage central, objet de toutes les connections. L’histoire de sa vie va s’écrire au fur et à mesure. L’addition de toutes les improvisations va dessiner une constellation autour du personnage de Simone. Telle une équipe de scénaristes, les improvisateurs vont construire le canevas de sa vie, donner vie aux multiples personnages de l’univers de Simone, coudre le patchwork de son existence que chaque spectateur va découvrir à sa guise.

La voiture, un lieu de vie

Le véhicule est considéré comme lieu de vie de notre quotidien et n’est pas réduite à sa fonction utilitaire. Il est vecteur du statut social de l’automobiliste. L’auto comme média entre le monde extérieur, l’introspection personnelle puis comme exaltation de soi-même. Elle est un moyen supplémentaire à l’individu de projeter l’image qu’il veut donner de lui même en la personnifiant. La massification de l’automobile touche toutes les classes sociales et aujourd’hui la route est l’un des espaces qui réunit toutes les sphères sociales.

Le véhicule est notre moyen à tous d’aller d’un point A à un point B, toujours dans une intention. Le temps de ce transfert laisse la place à chacun d’entre nous de traverser de multiples instants de vie. L’habitacle du véhicule est un espace dans lequel les individus habitent et y amènent leurs émotions. Il nous permet la gestion de différents stress du quotidien ou du travail. C’est un exutoire pour libérer ses frustrations. On peut aussi le définir comme un sas pour lutter contre le monde extérieur et se retrouver soi-même.

L’autonomie du spectateur

Le spectateur est intégré à la scénographie et il en est une composante. Il est responsable de son parcours. Il est libre de construire son spectacle. Il choisit son propre chemin et crée sa vision personnelle du spectacle. Simultanément dans tous les véhicules, des scènes uniques se joueront. Un rapport particulier au spectateur va se créer avec l’équipe. Le spectateur est autonome et responsable de son espace de regard. Il pourra être interpellé directement et sera appelé à se déplacer mais pas guidé dans le déroulé.

MODALITÉS

Informations à venir